Le développement comportemental

Bienvenue à l'élevage familial

de cockers anglais,

le "Domaine de Pâturages" !

Le développement comportemental du chiot

Avant la naissance


Le chiot commence à acquérir des compétences tactiles et émotionnelles.

Pour obtenir des chiots plus tolérants au contact et moins réactifs aux émotions, il est recommandé:

•De caresser les mères enceintes, de leur caresser gentiment le ventre, jour après jour.

•D'éviter de stresser les mères de façon répétée.


Entre la naissance et l'âge de 2 semaines


Le chiot tête et dort. La mère s'occupe d'eux de façon active: elle les nettoie par léchage, les pousse vers ses mamelles. Elle s'attache à eux et marque une forte détresse en leur absence. A cet âge les chiots s'attachent à n'importe quelle nourrice. Les chiots sont incapables d'excréter seuls; le réflexe d'élimination est activé par une stimulation du périnée; c'est ce que la chienne fait par léchage; elle ingère les excrétions. La position de nettoyage deviendra la position de soumission du chien à l'âge adulte. 


Pour activer le développement et la maturation du cerveau, il est recommandé de:

•manipuler les chiots tous les jours en douceur,

•peser les chiots, les retourner,

•respecter leur sommeil (c'est pendant le sommeil qu'est secrétée l'hormone de croissance).


De 3 à 7-8 semaines


Le chiot voit, entend, se déplace aisément et joue à se battre. Il teste ses moyens de communication, grogne et aboie. Il s'attache à sa mère et est en détresse en son absence. Ses dents de lait rendent la tétée douloureuse pour la maman qui tend à s'écarter de sa portée.

Le chiot va apprendre qu'il appartient à l'espèce "chien".

•Pour cela il doit vivre avec des chiens.


Le chiot va apprendre quelles sont les espèces amies.

•Pour cela il doit vivre avec des gens de différents types (hommes, femmes, enfants) et avec d'autres animaux, comme des chats.


Le chiot va apprendre à contrôler ses mâchoires.

•Au cours des bagarres, si la morsure est trop forte et fait crier le chiot mordu, la mère vient punir le mordeur.


Le chiot va éliminer spontanément et rechercher des endroits routiniers.

Il faut lui fournir une toilette accessible et adéquate (bac à sable, à gravier, à copeaux de bois...) séparée de l'endroit de couchage et d'alimentation par une distance croissant de 50 cm (à 4 semaines) à plus d'un mètre (7 semaines). 


Le chiot va mettre en mémoire des références de milieu de vie, d'environnement.

•Pour cela il doit vivre dans un environnement de plus en plus riche, qui va stimuler la vue, l'audition, l'activité motrice, ...     C'est le rôle de la pièce d'éveil.


La pièce d'éveil


La pièce d'éveil est une pièce de jeu équipée de jouets d'enfants colorés et mobiles et bruyants, d'une installation sonore permettant de produire une variété de sons (parmi lesquels des sonorités explosives), de tapis de structures différentes pour la stimulation tactile.


Les rôles de l'éleveur


L'éleveur a le devoir de fournir des chiots de qualité qui vont correspondre à la demande de l'acquéreur.

Si nécessaire, il faut analyser cette demande et réorienter l'acquéreur vers d'autres acquisitions, d'autres races canines, d'autres espèces animales.

L'éleveur doit préparer le chiot à une vie de chien adulte équilibré dans une société humaine. Il est de sa responsabilité que le chiot cédé soit le plus équilibré possible.

L'éleveur a non seulement un rôle de prévention essentiel mais aussi de détection précoce. L'éleveur va pouvoir faciliter la décision d'une consultation de comportement rapide.




De 2 à 3 semaines


Les yeux s'ouvrent vers 2 semaines. Les oreilles entendent vers 3 semaines. A ce moment, le chiot sursaute au bruit.

Entre l'âge de 20 et 25 jours, il est recommandé de:

•Tester la vision.

•Tester l'audition et le réflexe de sursaut: en claquant des mains au-dessus de la tête du chiot. Le chiot normal sursaute et retombe sur les pattes. Le chiot anormal ne réagit pas ou sursaute et retombe sur le côté en tremblant. Dans ces deux cas, il faut conseiller une consultation vétérinaire.

•Tester la disparition des réflexes du nouveau-né.