Le standard du cocker

Bienvenue à l'élevage familial

de cockers anglais,

le "Domaine de Pâturages" !

LE STANDARD DU COCKER

1. Origine et histoire

C’est un « Spaniel », mais cela veut-il dire « espagnol » ou bien anglais ? Incontestablement, il est anglais et ne peut pas l’être davantage : la race a été sélectionnée en Grande-Bretagne à partir de 1879 mais dès le XVIIIe siècle, les Anglais utilisaient pour la chasse des chiens de type Spaniel. Son origine plus reculée est toutefois probablement espagnole, comme l’écrivait déjà en 1570 le docteur Cajus dans son De canibus britannicis. On trouve même des descriptions de Spaniel anglais dans des ouvrages qui remontent à la fin du XIVe siècle. Son nom vient du terme anglais woodcock qui signifie bécasse. Le Cocker est en effet un véritable spécialiste de la chasse à ce volatile.


2. Caractère et aptitudes

Du point de vue de son tempérament, l'english cocker spaniel ou cocker anglais est doux, affectueux, sociable, plein de vie et d'exubérance. Un chien sain et de bonne lignée n'est en aucun cas agressif. Avec sa queue frétillante, le cocker est typiquement grouillant dans son action, en particulier quand il est sur une piste, et ne craint pas de s'enfoncer dans les fourrés épais pour débusquer le gibier.

Très harmonieux dans ses formes, le cocker spaniel est un chien de chasse vigoureux, au corps compact et musclé. Il présente une grande puissance dans un petit volume. La distance du garrot à la naissance de la queue est équivalente à la hauteur au garrot. 

Le corps du cocker spaniel est puissant et compact, avec une poitrine bien développée et descendue au niveau des coudes. Les côtes sont bien cintrées. Le rein musclé, court et large, donne beaucoup de puissance. Il présente une ligne supérieure ferme et droite qui descend en pente douce de la fin du rein à l'attache de la queue.

Les épaules sont obliques et fines. L'angulation inclinée permet un bel allongement des pattes avant. Les membres sont de bonne ossature. Les antérieurs sont parfaitement droits et courts pour donner suffisamment de puissance mais pas au point de gêner le mouvement. L'arrière-main est large et bien arrondie. Les membres postérieurs sont puissants, très musclés, pour assurer la propulsion du corps. La cuisse est longue, le jarret bien angulé, les canons métatarsiens sont courts pour donner beaucoup d'impulsion. Les pieds sont fermes et ronds, en "pieds de chat", avec des coussinets épais. La queue, écourtée ni trop long ni trop court, est attachée légèrement plus bas que la ligne du dos et portée à l'horizontale. Elle doit frétiller en action. Mi-long, plat, soyeux et serré, le poil forme des franges sur les oreilles, sous le corps, sur les membres antérieurs et sur les postérieurs au-dessus des jarrets. Le poil ne doit pas être bouclé, frisé ou trop abondant. De longueur modérée, le cou est musclé pour que le chien puisse porter un gibier sans difficulté. La tête longue et sèche, au crâne bien développé, nettement ciselé et doucement arrondi, se distingue par un stop marqué et un museau carré garni d'importantes babines. Les mâchoires ont une dentition en ciseaux. La tête est encadrée de longues oreilles frangées, attachées au niveau des yeux et pendantes. La peau des oreilles atteint l'extrémité de la truffe. Les yeux remplissent bien les orbites sans être saillants. Bruns ou brun foncé, ils sont très expressifs et expriment la douceur, la joie et l'espièglerie.



3. Taille et poids

  • De 12 à 14,5 kg.
  • Mâle de 38 à 42 cm.
  • Femelle de 36 à 41 cm.

4. Les couleurs du cocker anglais

La robe est unicolore lorsque le blanc est absent (seule une cravate blanche est tolérée par le standard).

Elle peut être noire, marron, fauve rouge ou dorée (golden), blonde ou noir et feu.

cockers unicolores

Elle est pluricolore lorsqu'elle présente du blanc en combinaison avec le noir, l'orange ou le marron ; la robe bleue est une panachure de noir et de blanc.


cockers pluticolores 1
cockers pluticolores 2
cockers pluricolores 3

Ces deux catégories sont distinctes, on évite de marier un unicolore avec un pluricolore, car cela pourrait produire des chiots mal tachés et donc non confirmables.


La Fédération Cynologique Internationale (FCI) a édité le texte du standard du cocker anglais avec toutes les caractéristiques physiques et psychologiques